Comment reconnaître une intolérance alimentaire 

Les réactions physiques désagréables à certains aliments s’expliquent soit par une intolérance alimentaire, soit par une allergie alimentaire. Parfois, une intolérance alimentaire peut provoquer les mêmes prodromes qu’une allergie alimentaire. C’est pourquoi les deux affections sont souvent confondues. Ici, la notion d’intolérance alimentaire sera clarifiée de manière exhaustive.

Qu’est-ce qu’une intolérance alimentaire ?

Une intolérance alimentaire est une réaction indésirable subie par l’organisme lorsqu’il consomme un aliment et ne l’assimile pas correctement. C’est la difficulté pour lui de digérer certains aliments. L’intolérance alimentaire a pour conséquence une réaction physique désagréable.

Le nombre de personnes qui estiment avoir été victimes d’intolérance alimentaire ces dernières années a suffisamment augmenté. Mais, selon plusieurs études, ces dernières le pensent souvent à tort. Comment donc détecter infailliblement une intolérance alimentaire ? Cliquez sur soignernaturel.com pour en savoir plus.

Comment reconnaît-on une intolérance alimentaire ?

En général, les personnes qui ont une intolérance alimentaire ont tendance à :

  • Sentir des douleurs abdominales ;
  • vomir ;
  • Sentir des brûlures d’estomac ;
  • Avoir une indigestion ;
  • Avoir un ballonnement ou une diarrhée ;
  • Avoir des éruptions cutanées ou démangeaisons.

Ces symptômes apparaissent généralement quelques heures après avoir ingéré l’aliment en cause.

Quelles sont les causes d’une intolérance alimentaire ?

Si les symptômes précités apparaissent après avoir mangé des aliments, vous pourrez avoir une intolérance alimentaire. Les additifs alimentaires, les produits chimiques ou les contaminants peuvent provoquer des intolérances.

De plus, l’absence d’une enzyme nécessaire à la digestion complète d’un aliment peut entraîner une intolérance de l’organisme à cet aliment. La sensibilité aux additifs alimentaires est également une cause enregistrée. À titre illustratif, les sulfites utilisés pour conserver les fruits secs sont déclencheurs de crises d’asthme chez des personnes sensibles.

De même, un stress récurrent ou des facteurs psychologiques peuvent conduire à une intolérance alimentaire. Parfois, le simple fait de penser à un aliment peut vous rendre malade. La raison n’est pas entièrement comprise jusqu’à nos jours par la science.

Le glutamate monosodique (GMS), la caféine, les édulcorants artificiels tels que l’histamine ou les bactéries qui ont contaminé les aliments sont entre autres de nombreuses causes d’intolérance alimentaire.

Quelles sont les intolérances alimentaires les plus courantes ?

Voici quelques intolérances alimentaires très fréquentes :

Le gluten

C’est le nom général des protéines présentes dans le blé, l’orge et le seigle. Les symptômes de la sensibilité au gluten sont similaires à ceux de la maladie cœliaque et comprennent : douleur articulaire, acné, dépression ou anxiété, anémie, gonflement, diarrhée ou constipation, maux de tête et fatigue.

Les produits laitiers

Le lactose est un sucre utilisé dans le lait et les produits dérivés. Les symptômes de l’intolérance au lactose sont la diarrhée, les flatulences, les douleurs abdominales et le gonflement.

La caféine

La caféine est un produit chimique amer retrouvé dans une pléthore de boissons, notamment le café, le thé et les boissons énergisantes. Les personnes hypersensibles à la caféine peuvent ressentir les symptômes suivants après avoir consommé même une petite quantité de caféine : rythme cardiaque rapide, insomnie, nervosité, anxiété, agitation des nerfs.

 Le fructose

Le fructose est un sucre présent dans les fruits et légumes. Il se retrouve aussi dans les édulcorants comme le miel, l’agave et le sirop de maïs. Les symptômes de la mauvaise absorption du fructose sont l’obésité, les douleurs abdominales, le vomissement, le gonflement et la diarrhée.